REFUGE de l'ANGOUMOIS - SPA de MORNAC en Charente. SITE INTERNET OFFICIEL

Pour retrouver tous nos animaux suivez le lien http://www.refugedelangoumois.fr
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 Les principales maladies du chien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Katia
Admin
avatar

Messages : 2163
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 42
Localisation : Est charente

MessageSujet: Les principales maladies du chien   Jeu 23 Déc - 14:41

Démodécie

Origine
Il s'agit d'une affection cutanée due à Demodex canis. Ce parasite est présent physiologiquement sur 50 % des chiens adultes sans provoquer de symptômes.

Principaux symptômes
Même si les chiots peuvent d'infester très jeunes, les symptômes n'apparaissent que vers l'âge de 3 mois à 1 an.
Dans la majorité des cas, la forme est dite "sèche". On observe alors des dépilations apparaissant généralement sur le pourtour des yeux (dites en lunette), à la commissure des babines, sur la partie inférieure de l'encolure et sur l'extrémité des membres antérieurs. Les lésions sont plutôt de forme circulaire, parfois inflammées et la peau prend un aspect granuleux. Il n'y a pas de grattage.
Dans quelques cas, la démodécie peut se compliquer et se généraliser, avec l'apparition de pustules, d'un grattage, d'une surinfection et une diminution de l'état général.

Mode de contagion
La démodécie est peu contagieuse. La seule source de contamination se limite aux chiens parasités, malades ou porteurs sains. Souvent, l'infestation se fait chez les chiots lors des contacts cutanés avec la mère dans les 3 premiers jours de vie. Il n'y a pas de contagion entre chiens adultes ni in utero. Généralement, les chiens développent des symptômes suites à une période d'immonudéficience (maladie générale ou traitement) ou suite à des bains trop fréquents.

Prévention
La prévention est difficile car il existe de très nombreux chiens porteurs sains. Il s'agit donc de limiter les conditions favorisant l'apparition des symptômes, c'est-à-dire les bains trop fréquents, les substances irritantes pour la peau et les cortico-thérapie avant l'âge d'un an. Il faut également éviter de mettre à la reproduction des femelles porteuses de l'affection.

Diarrhées infectieuses

Origine
Elle peut être virale (coronavirus, rotavirus) ou bactérienne (Campylobacter, Salmonelle, Clostridium).

Principaux symptômes
Ce sont surtout les chiots de moins de 6 mois qui sont atteints. Ils présentent des diarrhées parfois nauséabondes (clostridium), plus ou moins teintées de sang, ainsi que des vomissements (coronavirus, salmonelle, clostridium), une forte augmentation de la température interne (campylobacter, salmonelle). La mort peut intervenir en quelques heures en cas de diarrhées dues à clostridium.

Mode de contagion
Il est essentiellement oro-nasal pour les virus, à partir des excréments des congénères et de tous les matériels souillés. Pour les bactéries, la contagion se fait à partir des aliments carnés (viande de volaille surtout) mal conservés et décongelés. Pour les salmonelles, la proximité d'oiseaux, reptiles ou amphibiens est un facteur favorisant.

Prévention
Elle est quasi impossible, l'élimination des carcasses dans l'alimentation réduit de façon considérable ces diarrhées infectieuses bactériennes. Pour les virus, seule à prévention sanitaire (désinfection, hygiène) est efficace.

Gale otodectique
Origine
Maladie cutanée due à Otodectes cynotis, la gale otodectique (ou gale des oreilles, otacariose) se développe au niveau du conduit auditif externe.

Principaux symptômes
Les chiens présentent une hypersécrétion de cérumen de couleur brun-chocolat, un port d'une ou des deux oreilles anormal et un grattage important.

Mode de contagion
La transmission s'effectue par contact étroit avec les animaux infestés.

Prévention
Il n'y a pas de prévention réellement efficace, excepté l'examen attentif des chiens mis en quarantaine.


Giardose
Origine
Cette maladie est également due à un parasite intestinal : Giarda duodenalis.

Principaux symptômes
Les Giarda parasitent essentiellement les jeunes (sevrage jusqu'à 2 ans) et plus particulièrement les individus âgés de 6 à 12 semaines. Chez ces derniers on observe la présence de graisse dans les selles donnant un aspect décoloré, luisant, gras et "mastic", une augmentation du volume et de la fréquence des défécations, un amaigrissement et une coprophagie.

Mode de contagion
La dispersion des parasites se fait surtout par les excréments des chiens adultes et la présence d'endroits humides.

Prévention
Ce parasitisme étant commun à beaucoup de mammifères, tous les animaux présents dans l'élevage devront être traités. La désinfection aux ammoniums quaternaires semble très efficace.

Hépatite de Rubarth

Origine
Appelée aussi hépatite infectieuse canine, cette maladie est due à un adénovirus canin de type 1. Elle a actuellement presque disparu en France du fait de la vaccination.
Principaux symptômes
Chez les chiots de 1 à 3 semaines, la forme est fulgurante avec des douleurs abdominales, un abattement puis un coma menant à la mort en quelques heures. Pour les chiots plus âgés et les adultes, on observe une forte fièvre, des diarrhées très liquides associées à des vomissements fréquents, des troubles oculaires et rénaux.

Mode de contagion
Virus particulièrement résistant dans le milieu extérieur, la contagion se fait par voie directe lors de contact avec des animaux déjà infectés, mais aussi par voie indirecte par léchage d'éléments souillés.

Prévention
Elle est sanitaire d'une part (nettoyage, désinfection par des ammoniums quaternaires, quarantaine…) et vaccinale d'autre part.

Leishmaniose canine

Voyager sur le pourtour méditerranéen expose votre chien au risque de contracter une maladie grave transmise par la piqûre d’un moucheron appelé phlébotome. Cette maladie est la leishmaniose. C’est une maladie parasitaire qui touche également l’Homme, et qui est très répandue dans le monde.

Quels sont les animaux exposés ?

Tous les chiens qui voyagent ou habitent sur le pourtour méditerranéen peuvent attraper cette maladie.

Comment se transmet la leishmaniose ?


La maladie est due à un parasite microscopique appelé Leishmania infantum, transmis par la piqûre d’un moucheron, le phlébotome. Les chiens peuvent être piqués jusqu’à 100 fois par heure pendant la saison d'activité de ce moucheron, de mai à septembre.

Quand un moucheron infecté pique un chien, les parasites sont déposés à la surface de la peau. Une petite lésion appelée chancre apparaît, habituellement sur une oreille ou sur le museau. Le parasite envahit ensuite les cellules du chien, se dissémine dans les organes internes et commence à altérer le système immunitaire.
Signes cliniques

Les signes cliniques de la maladie sont très variables et dans certains cas ne se manifestent que plusieurs années plus tard. Les chiens atteints ont de la fièvre, perdent leur poils (en particulier autour des yeux), maigrissent et peuvent présenter des lésions de la peau et des griffes. Ensuite les organes internes sont atteints : on observe par exemple une anémie, une atteinte des articulations, des yeux et des reins.
Prévention et contrôle

Le traitement de la leishmaniose est compliqué et ne permet pas de se débarrasser totalement du parasite. C’est pourquoi la prévention est essentielle. Vous pouvez protéger votre chien des attaques de phlébotomes pendant leur saison d’activité, par exemple en utilisant des colliers à base de deltaméthrine, qui permettent aussi une protection contre les tiques


Leptospirose

Origine
Il existe plusieurs agents responsables, ils sont regroupés dans la famille des leptospires. Parmi les 10 sero-groupes les plus répandus, deux sont fortement pathogènes : Leptospira icterohemorragiae et Leptospira canicola. Les autres ne sont responsables que de formes bénignes voire inapparentes.

Principaux symptômes
Les individus jeunes et âgés non vaccinés peuvent présenter une forme foudroyante, avec mort subite sans symptômes précurseurs.
La forme aiguë, chez les chiots et jeunes adultes, provoque une hépatite fulgurante provoquant un décès rapide.
La forme aiguë, ou forme typique, provoque une augmentation de la température interne, de 24 à 48 heures, une gastro-entérite hémorragique, une conjonctivite, des points rouges sur les muqueuses, une insuffisance rénale aiguë finissant par la mort en phase d'hypothermie.
La forme la plus fréquente, dite ictéro-hémorragique, s'identifie par des vomissements suivis d'une période d'abattement, des muqueuses jaunes et une insuffisance rénale aiguë pouvant entraîner la mort en 3 à 6 jours.

Mode de contagion
La source principale du parasite est représentée par les rongeurs et certains mammifères sauvages. Le passage à l'homme est possible, même s'il reste rare.

Prévention
Les vaccinations disponibles comportent les sero-types les plus répandus selon les pays. Il est donc possible que des chiens déclarent des symptômes de leptospirose lorsqu'ils sont infectés par un type non inclus dans la vaccination. La protection contre les rongeurs reste indispensable, ainsi que l'assèchement des zones humides et marécageuses, la mise en hauteur des gamelles.

Maladie de Carré

Origine
Maladie due à un paramyxovirus du genre morbillivirus pouvant provoquer dans 80 % le décès chez les chiots.

Principaux symptômes
Les premiers symptômes sont respiratoires, avec une pneumonie (toux grasse, augmentation de la température interne), associés à une conjonctivite, des diarrhées, vomissements et des troubles cutanés. Dans certains cas des signes nerveux peuvent apparaître : crampes, difficultés locomotrices, cécité, tremblements. Cette maladie peut également provoquer un défaut de production d'émail dentaire chez les chiots. Lorsque des symptômes nerveux sont apparus, des séquelles après guérison sont fréquentes : crises convulsives, myoclonies.

Mode de contagion
Elle se fait par voie directe lors des contacts, des sécrétions et excrétions.

Prévention
La prévention passe par la vaccination, la désinfection (formol, ammoniums quaternaires) ainsi que la quarantaine des nouveaux individus.

Parvovirose

Origine
Également appelée gastro-entérite hémorragique, la parvovirose est due au virus CPV. Elle atteint essentiellement les chiots et les chiens âgés non vaccinés.

Principaux symptômes
Les chiots atteints ne mangent plus, sont très abattus, présentent des diarrhées malodorantes associées à des vomissements importants, le tout provoquant une déshydratation rapide et la mort en quelques jours (voire subite pour les formes aiguës) dans 10 à 90 % des cas en fonction de la couverture vaccinale.

Mode de contagion
La contagion se fait par voie directe féco-orale, par les urines, la salive, le pelage ou par voie indirecte par des vecteurs tels que les chats, rongeurs, bottes, eau de boisson…).

Prévention
Elle passe par la vaccination précoce des chiots et par la désinfection des locaux et matériels par des aldéhydes (formol et dérivés), de l'eau de javel à 6 % ou de la vapeur d'eau surchauffée sous pression. Un toilettage pour les nouveaux individus entrant et les chiens à l'entrée de la maternité peut limiter le passage du virus aux chiots.

Piroplasmose



La piroplasmose est une maladie parasitaire grave du chien; elle doit son nom à un petit parasite, le piroplasme, qui se loge dans les globules rouges du chien atteint et les détruit. Ce parasite est transmis par les tiques lorsqu’elles se fixent et se nourrissent du sang de l’animal. Toutes les tiques ne sont cependant pas porteuses de ce parasite. Certaines régions sont plus exposées, comme le sud Ouest de la France.

Le piroplasme sévit du printemps à l’automne, époque où les tiques foisonnent dans l’herbe et les broussailles.

Les principaux symptômes de la piroplasmose sont l’abattement, l’hyperthermie (la fièvre peut monter jusqu’à 40°C et plus) et la coloration marc de café des urines.

Si l’évolution se poursuit, le chien devient de plus en plus anémié et peut rapidement présenter une insuffisance rénale et hépatique, suite ç la destruction massive de ses globules rouges

Non soigné, il tombe dans le coma et meurt, la guérison spontanée restant tout à fait exceptionnelle.

Un même chien peut attraper plusieurs piroplasmoses successives: les symptômes peuvent alors devenir plus discrets et prêter à confusion.

▪Soins. Un traitement existe et consiste en une ou deux injections d’un piroplasmicide, à deux jours d’intervalle, qui améliorent rapidement l’état clinique si elles sont faîtes dès l’apparition des premiers signes.

Si les complications rénales et hépatiques sont déjà apparues, il faut alors avoir recours à des soins intensifs (perfusions), le pronostic restant réservé.

On peut protéger son chien contre cette maladie, grâce à un vaccin nécessitant deux injections la première année puis un rappel annuel. Ce vaccin n’est cependant pas totalement efficace et ne peut être effectué sur des chiens ayant déjà eu la piroplasmose; il ne faut donc pas négliger les colliers antiparasitaires, les sprays, et les poudres qui tiendront à l’écart une éventuelle tique porteuse de piroplasmes.

Teigne

Origine
Affection cutanée contagieuse due au parasite Dermatophyte genre Microsporum ou Trichophyton.

Principaux symptômes
Dans la forme sèche, on remarque des dépilations de type "pièce de monnaie", sans démangeaison, surtout localisées sur la tête.

Mode de contagion
Il peut être direct par contact mais aussi indirect par l'utilisation des instruments de pansage, ce sont les poils qui sont le plus contagieux. Cette affection est facilement transmissible à l'homme qui développe également des taches rondes et rouges surtout au niveau du torse et des bras.


Prévention
Passage en quarantaine des chiens étrangers, et en cas de présence d'un chien teigneux, il faut l'isoler, nettoyer son box en dernier, ne pas échanger les affaires de pansage et le mettre sous traitement.


Toux de chenil
Origine
Plusieurs agents sont en cause, dont principalement Bordetella Bronchiseptica (bactérie), Para Influenza (virus retrouvé dans 70 % des cas) et dans une moindre mesure, des mycoplasmes, l'adénovirus canin (CAV et CAV) ainsi que l'herpès virus.

Principaux symptômes
Le chien atteint de toux de chenil présente une toux forte, sèche, quinteuse et peu productive. L'état général est bon et la température interne normale ou légèrement augmentée. Peuvent s'y associer des symptômes de conjonctivite ou rhinite. Sans traitement, ces symptômes se compliquent d'une surinfection avec toux productive, hyperthermie, baisse de l'appétit et de l'état général.

Mode de contagion
Par voie directe, les chiens se contaminent rapidement par les voies respiratoires.

Prévention
La prévention consiste à désinfecter les locaux par des hypochlorites, mettre les chiens entrant en quarantaine (délai d'incubation 10 à 12 jours), d'isoler les chiens présentant de la toux en attendant d'avoir un diagnostic précis et de vacciner les chiens. La prophylaxie sanitaire est également améliorée par un minimum de 5 renouvellements d'air par heure en hiver et jusqu'à 30 en été, et d'instaurer une hygrométrie d'environ 65 % sans dépasser 75 %.

Rage

La France est un pays considéré comme indemne de rage depuis plusieurs années. Par contre la rage reste un problème grave dans d’autres pays, tels que les pays d’Asie et d’Afrique.

Quels sont les animaux exposés ?

La rage est une zoonose: cette maladie d’origine virale est transmissible de l’animal à l’Homme. Chez tous les mammifères qu’elle concerne, y compris chez l’Homme, cette maladie entraîne irrévocablement la mort une fois que ses symptômes sont déclarés. Les chiens sont à l’origine de la plupart des cas de contamination humaine.

Comment se transmet la rage?

La rage est transmise la plupart du temps par la morsure d'un animal infecté contenant une grande quantité de virus dans sa salive. La contamination peut se faire également par griffure, ou léchage d'une peau altérée par un animal enragé.

Le virus de la rage

Le virus rabique est un Rhabdovirus (un virus à ARN). Les animaux domestiques, mais aussi sauvages, font office de réservoir pour la maladie. L'Homme est le plus souvent infecté par le chien et le chat, mais aussi par les rongeurs, les renards, les chauves-souris, les mouffettes...
Signes cliniques

La période d'incubation de la rage varie de 9 jours à plus d'un an. Dans certains cas ce délai est du à la migration du virus du site initial d'entrée dans l'organisme jusqu'à la moelle épinière ou le cerveau. La durée moyenne d'apparition des signes cliniques est de quatre semaines après l'infection. Trois phases peuvent être distinguées :

Première phase: inflammation locale au site d'entrée du virus, suivie de fièvre, puis changements discrets d'humeur et de comportement. Par la suite, les pupilles se dilatent et les réflexes oculaires ralentissent. La voix de l'animal se modifie.

Seconde phase: agressivité, problèmes de coordination, désorientation, crises convulsives, salivation augmentée et photophobie.

Troisième phase: paralysie, salivation excessive, insuffisance respiratoire, coma puis mort.
Prévention et contrôle

Il est vital de continuer à maintenir une pression vaccinale importante, ainsi que de respecter les formalités de passage des frontières. En effet seule une telle vigilance permet à la France de conserver son statut de pays indemne de rage, les seuls cas récents observés sur notre territoire étant des cas importés.
Revenir en haut Aller en bas
http://refugeangoumois.forumgratuit.org
 
Les principales maladies du chien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maladies du chien - prévention vaccin
» AUTRES MALADIES OU AFFECTIONS FREQUENTES CHEZ LE CHIEN
» Trouvé chien labrador noir baptisé PROSPER
» les maladies des rats
» Chien - Maladies autres (pas de vaccin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
REFUGE de l'ANGOUMOIS - SPA de MORNAC en Charente. SITE INTERNET OFFICIEL :: La santé et les comportements des animaux domestiques-
Sauter vers: